Le Petit Journal


Mois de la Femme : rencontre créative avec Ingrid Bruha

Ingrid Bruha nous invite à entrer dans son monde. Il est empreint de création, de voyages et de style. Diplômée d’ESMOD, elle passe par Lanvin puis Ralph Lauren. Par la suite, elle crée, avec sa sœur, sa propre marque de vêtements pour enfants, la ligne se veut chic et un brin décalé. Il faut dire qu’Ingrid n’est pas conformiste, et elle aime ce qui est différent. Dans toutes ses créations, Ingrid le dit « je ne suis pas la couleur, la tendance, je fais de l’intemporel ».

Après une pause pour élever ses 3 enfants, Ingrid se remet sur la selle de la création. Après plusieurs années passées à Londres, elle revient à New York, il y a 4 ans et lance sa marque de sacs. Elle part d’un constat « je ne trouvais pas de sacs de qualité luxueuse, tout en étant impeccable et à un prix abordable ». 

Son créneau : le vintage et le recycler. Ingrid travaille beaucoup la fourrure. Elle, qui ne mange pas de viande, souhaite rendre hommage à l’animal tué. New York regorge de manteaux de fourrure. C’est un de ses matériaux de base. Chacune de ses créations est unique. « Je veux que chacune de mes clientes trouve son sac comme on trouve un talisman ». Passionnée par l’Afrique, elle s’inspire aussi beaucoup des bijoux africains pour imaginer ses créations. 

Son inspiration, elle la puise aussi dans son environnement quotidien. Elle qui a eu un véritable coup de foudre pour New York alors qu’elle n’était qu’une adolescente, trouve des idées à chaque coin de rue, au détour d’une exposition ou en traversant Central Park. 

« J’adore New York pour son énergie, je m’inspire d’objets, de plantes, des gens que je croise, je vois des mélanges intéressants de partout... » rajoute-t-elle.

Elle fuit l’uniformité, elle cherche à surprendre, à créer un sentiment. Elle invite les femmes à être elles-mêmes, loin de la banalité de la mode. 

Ses créations, elle les conseille en personne à ses clientes qu’elle reçoit dans son loft de Chelsea. Dans son univers qu’elle a façonné à son image. Pour Ingrid Bruha, tout s’entremêle : design, décoration, création... l’avenir de sa marque, elle le voit dans une boutique. Un lieu différent, chaleureux, accueillant qui ressemblerait à un loft, où il n’y aurait pas que ses sacs, mais aussi des objets, des meubles...

Ingrid Bruha crée durablement et de manière raisonnée. Ses pièces, chics et modernes, sont pour des femmes qui cherchent non pas un sac, mais un autre bout d’elles-mêmes. Ce petit bout de création qui part d’une pièce vintage, ce petit bout de création qui est un ou plusieurs produits recyclés. Ce petit bout de création qui pense à la planète et à nos enfants...

 

Un grand merci, Chère Ingrid, de faire partie de nos 31 femmes du Mois de la Femme.

 

https://lepetitjournal.com/new-york/mois-de-la-femme-rencontre-creative-avec-ingrid-bruha-253649